Portfolio

Portfolio SofiA///Beneteau

Portfolio SofiA///Beneteau in english

 

La démarche artistique de SofiA///Bénéteau s’interroge et s’axe sur le concept de structure Pour cela, l’artiste rapproche deux notions distinctes que sont la cartographie et la botanique. La cartographie est un système de représentation qui fournit des schémas de phénomènes physiques ou d’objet complexe. Les cartes donnent forme à des images de délimitation de l’environnement : les rues, les quartiers, les champs, les forêts sont autant de contours qui organisent l’espace terrestre. L’aspect graphique de cet objet est détourné pour amener une lecture esthétique qui invite à réfléchir sur le rapport à l’environnement. La botanique permet de s’intéresser à la forme des plantes et leur propriété scientifique. La consultation d’herbiers ancestraux amène à un voyage temporel. L’entrelacement de dessins de plans et de plantes conduit à réfléchir sur le positionnement dans l’environnement, qu’il soit aménagé par l’homme ou par les végétaux.

La fragilité de l’existence apparaît en filigrane dans les œuvres de SofiA///Bénéteau. Son rapport à la matière fonde sa pratique. Les outils de prédilection de l’artiste sont le dessin, la photographie et les actions in-situ.

Ses recherches graphiques s’infusent dans la calligraphie chinoise et japonaise par une maîtrise du geste précis et sensible. Ces séances de dessin est précédée d’un échauffement se rapprochant de celui des danseurs ; cela apporte un ressenti plus conscient de son corps pour donner au trait une plus grande fluidité et spontanéité. L’objet photographique apparaît à l’artiste comme le support de

la perception et du discernement. L’humain y est présent par les objets qui l’entourent, les traces qu’il laisse, les lieux qu’il habite.

Les installations in situ que propose SofiA///Bénéteau sont simples et éphémères, elles repoussent légèrement les limites du possible dans l’espace public pour se l’approprier. En sortant de leur contexte des actions ordinaires, elle invite les habitants à regarder le quotidien sous le prisme de l’inattendu. Les installations in situ sont souvent en lien avec des textes. Elle les transforme, les recopie, les photocopie, les superpose pour avoir un rapport distinct aux mots et à la graphie. Elle utilise les structures urbaines ou les éléments naturels pour servir de support à ses œuvres.

Les voyages sont à la source de nombre de ses idées. Ces expériences sont liées au nomadisme et à la solitude, ils amènent une densification du temps. SofiA///Bénéteau y puise les similarités et les dissemblances qui fondent l’humanité. Elle communique en utilisant le dessin, le geste. Le déplacement dans des régions inconnues accroit son attention entre l’attendu et l’imprévu. Une progression lente lui apporte une profonde perception de l’espace et de la nature environnante.

Les cartes signent également un premier voyage par le rêve, puis l’errance et enfin la réminiscence. L’observation de la nature, des plantes provenant de pays ou de temps lointains vise quant à elle une autre forme d’évasion. La superposition des plans de ville et des dessins de plantes porte la réflexion sur la structure de notre écologie et d’un nécessaire équilibre ténu.