Borderline # 03

Durée : Février 2016
Localisation : Centre d’animation Victor Gelez, Paris
Public : Tout public
Objectif : Proposer une exposition interactive,
Partager autour de ma pratique artistique.

Oeuvre participative / 2016 /

Avions en papier / 200×120 cm

Synopsis:

L’exposition Borderline#03 s’est construite comme un espace de création ouvert sur la ville. Ce temps d’expérimentation a amené le public à découvrir l’évolution de mes propositions artistiques au fil du mois.

Je me suis inspirée de la structure du bâtiment pour recouvrir les grandes baies vitrées d’un mur de brique. Ce premier vitrail en monochrome blanc, a donné lieu à une sensation d’enfermement ou de cocon, selon les spectateurs.

La nuit, ce mur factice se recouvrait de photographies réalisées pendant mon voyage au Japon. L’exposition s’étendait dans la rue, jusque sur les murs des immeubles voisins. Pour le vernissage, une double vidéo-projection amenait les spectateurs à apprécier les similarités et les différences entre les constructions françaises et japonaises.

En parallèle à la création du vitrail, j’ai proposé une oeuvre participative. Le film d’animation Paperman en a été la source d’inspiration. Le détournement des outils de bureau, conçus pour être fonctionnels, se sont transformés en objets poétiques.

J’ai choisi d’utiliser des feuilles de papier A4 colorée, des attaches papillons, des clips.
La photocopieuse est devenue une machine graphique. Jouant avec les reproductions, j’ai superposé les plans de l’aéroport Charles de Gaulle. La construction d’un avion géant venait contraster avec la profusion des petits avions.

L’exposition s’est clôturée par une performance. Sur toute la hauteur de la vitrine, j’ai écrit le texte Sans adresses extrait du livre « L’empire des signes » de Roland Barthes. Il donne l’amorce de ma résidence à venir au Japon.

Advertisements