FIL & Setsubun

Au Japon, le Setsubun célèbre l’arrivée du printemps:

“Oni wa soto ! Fuku wa uchi !*”

YH2A5468.jpg

Ainsi, pour fêter le printemps et sa deuxième année, Revue Méninge m’a laissé carte blanche pour une action artistique sur la notion de FIL.

YH2A5462.jpg

La chaussée a servi de support pour amorcer les expérimentations. J’ai tracé le mot fil devant la vitrine, puis j’ai dessiné une ligne qui se déroulait sur le trottoir signifiant un fil. La machine que j’ai utilisé pour tracer des lignes sur le sol provient de mon séjour japonais, j’y avais observé la réalisation minutieuse des marquages de terrain sportif. Au cours d’un rituel quotidien, les joueurs traçaient sur le stade des lignes semblables à des dessins éphémères.

YH2A5448.jpg

La proxémie du mot FIL a été inscrite sur la vitrine au blanc de Meudon. La proxémie est un schéma autour d’un mot qui rassemble d’autres mots sous formes de groupe en lien au mot choisi, en l’occurrence FIL ; ce schéma est issu du site C.N.R.T.L. (Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales.) J’ai sélectionné plusieurs aspects du graphisme, puis je les ai dessiné sur la vitrine en positif et négatif.

Les réflexions sur la notion de FIL ont mêlés mot et graphisme dans l’espace urbain. En parallèle aux actions in situ, les spectateurs ont été invités à s’exprimer via un atelier gravure pour échanger sur ce qui nous relie, le fil entre nous.

Ces actions éphémères ont amené de manière simple et légère une bribe de poésie dans la ville.

*« Le bonheur dedans, les démons dehors ! »

YH2A5696.jpg

© Crédits photographiques : Jean-Roch Gouédard

 

Advertisements