Tanabata

À La dernière heure du jour, le saule pleureur a cueilli des écritures au cœur de la Cité.

DSCF5271

Cette installation artistique s’inspire de la fête des étoiles, en japonais Tanabata, les arbres des temples se recouvrent de feuille colorée sur lesquels sont écrits des vœux.

Le texte Sous l’invocation du dieu des anciens objectifs, de Toshiyuki Horie, raconte une histoire imaginaire mêlant des faits historiques : «  Car le rameau d’olivier rapporté dans son bec par la colombe familière de la vraie catastrophe devrait pouvoir devenir la plus sûre des barres de contrôle pour boucher l’orifice dans la tête de ceux qui viendront après nous et pour rétablir la couleur. »

DSCF5288

Ce texte a été manuscrit en français sur du papier bible et en japonais sur du papier de riz. La reprographie de ces feuilles fait évoluer la taille de l’écriture afin de troubler la lecture. Le regard oscille alors, entre la graphie et le sens des mots.

DSCF5330

Des feuilles de papier coloré vierge étaient à la disposition des passants curieux. Ils pouvaient y écrire leurs vœux. L’installation se colorait ainsi des pensées citadines. Cette action amène un espace de manœuvre inattendu entre l’idée et l’expérience.

Advertisements